01 – Un peu de géologie !

La chaîne des Pyrénées est à la fois jeune et ancienne, selon l’échelle des temps géologiques :

- jeune, car la surrection du relief s’est produite il y a 40 millions d’années, en même temps que les Alpes (Ere tertiaire) ;

- ancienne, car les roches et matériaux surélevés ne se sont pas formés à ce moment-là, mais bien plus tôt (Eres secondaire et tertiaire, voire avant).

Les sédiments de la genèse des Pyrénées se déposèrent dans des bassins littoraux au cours des ères primaire et secondaire.

Les roches métamorphiques et magmatiques (ex : granite, gneiss), qui s’étaient formées dans le manteau et la croûte terrestre, commencèrent à affleurer au Permien (- 260 M.a).

Puis, au Crétacé inférieur (entre - 150 et - 100 M.a), sous l’effet d’une ouverture océanique, le Golfe de Gascogne s’ouvrit en éventail, serrant l’Espagne contre la France et prenant en étau de grandes couches de sédiments d’une mer peu profonde présente à l’époque.

La collision continentale fut progressive d’est en ouest : le serrage et le soulèvement de l’écorce terrestre commencèrent par affecter la partie orientale pour s’étendre progressivement à toute la chaîne, surrection et déformation culminant à l’Eocène, au début de l’ère tertiaire.

La zone axiale des Pyrénées (qui forme une ellipse très allongée tout le long de la ligne des hautes altitudes) est constituée de roches bien plus anciennes que la formation des sommets elle-même. La prépondérance dans cette zone de granites et de gneiss, roches offrant peu de prise à l’érosion, est responsable de l’aspect massif et moins découpé de la chaîne par rapport à celle des Alpes.

Tout autour de la zone axiale, les sédiments des formations jurassiques et crétacées se sont plissés en bandes concentriques. Ils sont plus étalés sur le versant sud, où ils forment des étagements successifs de sierras et de hauts plateaux. Au nord, ils forment une bande relativement étroite dans les Pyrénées centrales, par exemple pour les Petites Pyrénées, qui s’étendent de l’Aude au confluent du Salat et de la Garonne.

Au Pleistocène (Ere quaternaire), l’érosion glaciaire façonna les cirques et vallées glaciaires en forme de U, fréquents sur le versant nord, de même qu’elle fut responsable de la création de plateaux fluvio-glaciaires au nord de la chaîne (ex : Lannemezan), grâce à l’accumulation des alluvions de graviers et d’argiles transportées par les cours d’eau.

Ithoutycrac |
Sahra130 |
Mesenesthe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'équitation au Portugal
| Varenguebecterredhistoireet...
| Commemorationcentenaireallo...